Attirés par des annonces, de nombreux consommateurs contractent un emprunt auprès d’une banque belge. Mais certains contrats de crédit peuvent révéler des surprises.

C’est pourquoi il faut prendre le temps de lire attentivement le contrat et ses conditions générales. Mieux vaut reporter la signature du contrat de quelques jours et demander au professionnel une copie du contrat pour l’examiner à tête reposée.

 

Avant la signature du contrat

Vérifiez surtout les points suivants :

  • le taux d’intérêt, qui peut varier fortement d’une banque à l’autre
  • les pénalités en cas de retard ou de non-paiement d’une ou de plusieurs mensualités (rupture immédiate du contrat avec remboursement de la totalité du solde restant à payer, indemnité jusqu’à 10 % de ce montant etc.)
  • les garanties octroyées (cession sur salaire, caution etc.)
  • le droit applicable (souvent celui du pays du prêteur) et le tribunal compétent en cas de litige.

Evaluez bien votre capacité de remboursement. Avant d’octroyer un prêt, une banque devrait vérifier si le montant total des remboursements n’est pas disproportionné par rapport aux revenus du consommateur afin d’éviter tout risque de surendettement. On considère généralement comme raisonnable de rembourser l’équivalent d’1/3 de ses revenus. Le consommateur doit de son côté informer clairement la banque de sa situation financière et des emprunts déjà en cours.

Prenez en compte d’éventuels événements ou dépenses futures afin d’éviter de vous retrouver pris à la gorge par des mensualités trop élevées. Il faut bien avoir à l’esprit que le coût total réel d’un crédit ne comprend pas seulement le montant emprunté, mais aussi les intérêts, les frais de dossier, les primes d’assurance etc.

 

Votre droit de rétractation ?

Vous pouvez vous retracter dans un délai de 14 jours calendrier après la signature du contrat.

 

Vos obligations

Attention à toujours payer les mensualités pour la date d’échéance prévue au contrat. Le moindre retard entraînera des intérêts et des frais de rappel. Un ordre de virement permanent évitera ce genre de désagrément. Il faut également veiller à mentionner la communication exacte demandée par le prêteur, pour qu’il puisse identifier facilement votre paiement. Dès le 2ème mois de retard dans les paiements, la banque peut exiger que la caution rembourse les sommes dues par l’emprunteur, dénoncer le crédit et transmettre votre dossier à un organisme de recouvrement qui se chargera de récupérer les sommes dues, effectuer une cession sur salaire et imposer des intérêts.

 

Le CEC a rédigé une brochure sur ce sujet en francais (« Crédit facile ») et en portugais (« Crédito fácile »).